Notion, c’est une perte de temps!

Mat alias @profduweb
5 min readJan 31, 2023

Il est magique, il est incroyable, c’est la septième merveille du monde!

Et pourtant, c’est encore une fois un mirage. Je vous explique pourquoi…

Dans mon quotidien, je suis bombardé de centaines (milliers) de signaux : iMessage, Teams, skype, tweet, pouet, mail et autres alertes via mes applications (météo, actualité, etc.). Oui, c’est certainement trop, mais sachez que je suis très rigoureux et que je ne garde que l’essentiel. Toutefois, c’est ça la vie d’un travailleur / parent / créateur de contenus en 2023. Certains disent s’en sortir sans ça, mais ne les croyez pas, on ne peut plus vivre dans une cave en 2023, on doit, on n’a pas le choix!

Dans mon quotidien, c'est assez mouvementé et je suis plus souvent en réaction qu’en action. Donc, j’aime utiliser des outils simples quand je dois/veux créer quelque chose. J’aime beaucoup Apple Notes, cette application gagne chaque année en fonctionnalités (que je choisis ou non d’utiliser). Elle s’améliore, elle se raffine. Jamais elle ne m’impose une interface complexe pour faire ce que je dois faire. Ce sont des concepts simples. Des notes, des dossiers! Et pour moi, c'est amplement suffisant. Mon application d’agenda, de tâches, etc. c’est la même chose. J’ai un besoin, j’ai une application.

Je sais que Notion c’est plus qu’une application de prise de notes… Et c’est justement ça le problème. Quand on me parle de Notion et de tout ce qu’on peut faire (doit) faire avec, je me questionne et je repense au bon vieux couteau suisse. Vous savez, l’outil qu’on trouve tous très chouettes, mais qu’on n’utiliserait jamais au quotidien. On ne se servirait pas professionnellement du tournevis dans le couteau suisse, on n’utiliserait pas la scie pour faire des travaux à la maison, etc.

Au mieux, ça dépanne, mais en réalité PERSONNE ne l’utilise vraiment. Et c’est ça Notion, un truc qui a l’air cool, mais qui ne fait rien de complètement bien dans un domaine. Un ramassis de fonctionnalités, une diarrhée de gabarits, mais qui finalement s’exploite mal. Je trouve même dangereux, car ça devient pour certains, une DMU (un développement en milieu utilisateur) où les gens centralisent tout sans discernement.

Tu veux en faire une liste de tâches, très bien, tu prends le modèle de base et rapidement, tu essayes de la faire évoluer et TU PERDS TON TEMPS sur la forme plutôt que sur le fond. Et c’est pour ça que je déteste de plus en plus Notion.

  • Faire une tâche est tellement plus gratifiant que la gérer.
  • Écrire un article est assurément plus amusant que de le gérer.
  • Conserver des idées, c’est si apaisant que de les gérer.

Alors, pourquoi continuer d’y dépenser du temps que je n’ai pas? Car pour moi, c’est ça Notion, un outil pour gérer des choses, mais pas pour créer des choses. Tu le fais sous une méthode un jour X, que tu vas oublier le jour Y. Il existe déjà des tonnes d’outils qui font tous mieux que ce que tu peux faire à la pièce avec Notion.

Un outil doit travailler pour moi et pas l’inverse!

Chaque fois que je dois me le coltiner Notion (Guillaume et Julien de Relife aiment bien ça) je trouve toutes les limites et je m’y perds. J’estime avoir investi assez d’heures à le comprendre. Je ne trouve aucun cas d’usage ou une Notes, Office ou Google Drive ne ferait pas mieux et plus rapidement.

  • Réinventer Excel, pourquoi?
  • Réinventer Rappel, pourquoi?
  • Recréer Notes, pourquoi?

Si vous souhaitez faire une tâche, utiliser un service/application spécialisé pour accomplir cette tâche. Pas une boîte à outils pour faire un outil qui va gérer cette tâche. Vous saisissez la nuance?

« Faire un truc » vs « Faire un truc pour faire un truc »

Avec Notion, il y a une étape de trop. Mais pourquoi tant de gens l’utilisent alors… j’ai une supposition qui ne va pas vous plaire, mais je pense que c’est l’effet de mode. Je vous vois venir avec vos conclusions hâtives! Mat, tu es réfractaire aux changements… Et n’oubliez pas l’effet discordance entre « la vraie vie » et « les médias sociaux ».

Je désinstalle Notion.

Je suis constamment en train de faire ma veille sur de nouveaux outils, méthodes et fonctionnalités. Et j’en adopte facilement 5% de plus chaque année. Mais franchement, Notion, je ne m’y retrouve pas. Et je ne juge pas les autres qui l’ont adopté. Moi, je le désinstalle et je retourne à des outils qui ne me font pas perdre mon temps si précieux.

Je supprime mon compte.

Vous comprenez maintenant mon titre, mais encore une fois, c'est MON opinion, MON expérience et MON constat.

Souhaitez-moi bonne chance, je dois à présent convaincre mes amis Guillaume et Julien d’utiliser un autre produit que Notion pour préparer notre podcast Relife!

Mise à jour du lendemain

Je me rends compte que dans la formulation des phrases, mon impatience envers l’outil peut se transmettre aux utilisateurs. Ce n’est pas une attaque envers vous. Je vais préciser pourquoi je n’aime pas Notion.

  1. Trop permissif (manque de structure pour moi) je me perds rapidement parmi toutes les pages, tableaux, notifications, etc. C’est tout simplement trop complexe pour mon usage et il y a trop de bruit visuel.
  2. En web, il fait très souvent appuyer plusieurs fois sur une suite de menus pour faire des actions simple (changer des couleurs).
  3. Des fois, je perds le formatage de certains textes et leurs liens. C’est aléatoire et je ne comprends pas bien pourquoi.
  4. Travailler avec des tableaux c’est catastrophique, trier, éditer un texte (appuyer deux fois).
  5. Toujours dans les tableaux et selon le type de colonne, vous ne pouvez pas simplement remplir du texte, par exemple les étiquettes : vous devez créer une étiquette, puis cliquer sur créer, puis cliquer à nouveau pour enregistrer cette étiquette.
  6. Des fois j’arrive sur des pages où je ne peux pas ajouter de texte, c’est un tableau et c’est tout.
  7. On est rapidement amené à mettre tout dedans et centraliser tout. L’enjeu c’est qu’au détour d’un ajout on se force délibérément à refaire des outils qui existent déjà mieux ailleurs.
  8. L’application mobile est une horreur immonde et j’y perds un temps démesuré pour des tâches anodines.

--

--

Mat alias @profduweb

Créateur, technophile, rhétoricien, producteur d’émissions. Né en 🇫🇷 et demeure au 🇨🇦