Arrêter le temps, pour aller mieux

Ce n’est pas à toi, cher lecteur, que je vais te la faire. Un exercice de pleine conscience ça ne peut pas se faire autrement qu’en ne faisant rien.

Mais si tu t’attardes à la définition Wikipédia, tu peux lire ceci:

La pleine conscience consiste à ramener son attention sur l’instant présent et à examiner les sensations qui se présentent à l’esprit, comment elles apparaissent, comment elles durent quelque temps, et comment elles disparaissent.

Alors, attends une minute que je t’explique un peu comment je vois ça. Je souffre de ce que certains appellent, un manque d’attention, en fait j’aime plutôt me décrire comme une personne ayant une attention sélective. Quand je n’ai pas d’intérêt à quelque chose, je ne lui en accorde pas et mes pensées vagabondent. Le problème s’accentue depuis quelques années avec mon téléphone. En plus d’avoir une attention sélective, celle-ci diminue de plus en plus à cause des multiples canaux de communications et d’informations qui animent les applications de mon téléphone.

Il m’arrive de plus en plus souvent d’optimiser tous les micros-périodes de vide avec mon téléphone. Bref, je suis accro à mon téléphone parce que j’ai peur de manquer quelque chose. Les Français disent que je suis nomophobe et les Anglais appellent ça « FOMO » (acronyme de l’anglais fear of missing out.)

Manque d’attention + nomophobie = moi

Mais comme je le dis souvent « un fou qui sait qu’il est fou est moins fou qui sait ne sait pas qu’il est fou ». Si on résume, mon attention diminue et en plus je souffre maintenant de nomophobie. Mais je me soigne, je fais des podcasts sur le développement personnel et je m’inspire des meilleurs. J’ai donc essayé des exercices de pleine conscience et franchement, c'est difficile, mais très bénéfique. Mais avec deux jeunes garçons à la maison, c'est très compliqué de s’isoler et de pratiquer. Comme le dit souvent Priscile Livenais dans le podcast Productiv’You, « on peut tout faire dans la vie, mais jamais en même temps ». Et ça résume très bien tous les trucs que je donne dans mes podcasts.

Il y a quelques années, j’ai décidé d’entreprendre des cours de moto. Et plus mes cours ont avancé et plus j’ai remarqué que la conduite de moto me faisait du bien. En fait, ça me permettait de me concentrer sur une seule chose à la fois. Ça fait du bien de se concentrer sur une seule tâche pendant plusieurs dizaines de minutes. C’est fou, hein? J’avais cette même sensation lorsque, jadis, je programmais. Je pouvais passer des heures derrière mon écran à écrire des milliers de lignes de code sans même penser à manger ou prendre des pauses. J’étais « ultra focus ». En écrivant ces lignes, je me rends compte que lorsque j’enregistre des podcasts ou que je rédige un article sur mon blogue, j’ai la même sensation.

C’est fascinant de découvrir qu’à travers certaines activités, on s’améliore. Pas forcément et uniquement avec l’acquisition de connaissances, mais aussi dans son esprit.

Cet article n’aurait pas de sens si je ne bouclais pas la boucle avec les exercices de pleine conscience n’est-ce pas? Eh bien, c'est là où je veux en venir, dans un monde en perpétuel bouleversement, je pense qu’il est important pour chacun de trouver son activité. Celle qui va vous faire perdre la notion du temps, car finalement, je suis persuadé que c’est ça qui nous fait du bien, ne plus s’apercevoir du temps pour…

  • Arrêter d’avoir peur de manquer quelque chose;
  • arrêter de penser à ces angoisses;
  • arrêter de procrastiner.

Et finalement se faire du bien au cerveau. Et toi, as-tu une activité qui te fait du bien?

Créateur, technophile, rhétoricien, producteur d’émissions (podcasts et vidéo sur YouTube) @applediff @relifepodcast . Né en 🇫🇷 et demeure au 🇨🇦

Créateur, technophile, rhétoricien, producteur d’émissions (podcasts et vidéo sur YouTube) @applediff @relifepodcast . Né en 🇫🇷 et demeure au 🇨🇦